Identification

Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha

Fiches thématiques

Un programme d’acquisition de données de macroinvertébrés sur une rivière Croate (la Kupa) est réalisé par l’association Synusie-eau.

Suite à la forte dégradation des rivières Franc-comtoises ces dernières années, la recherche de rivières référentielles ou pseudo-référentielles est une volonté de l’association à la fois pour que les membres de l’association se représentent concrètement à quoi peut ressemblerde telles rivières et dans un but scientifique de comparaison avec des systèmes Français tels que la Loue.

kupa
Début 2015, la recherche d’une rivière de gabarit comparable à  la Loue est donc lancée. C’est Jean-Philippe Vandelle, membre de l’association Synusie-eauqui nous suggère l’étude d’une rivière Croate qu’il connait bien par l’intermédiaire de sa passion, la pêche.Les contacts de l’association de pêche local (ŠRU Goran Brod na Kupi) qu’il a pu obtenir au cours de ses déplacements nous mette rapidement en contact avec Boris, membre de l’association de pêche et entomologiste de l’Université de Zagreb. Leur motivation pour ce projet est grande et ils effectuent auprès du gouvernement Croate les demandes d’autorisation de prélèvements des macroinvertébrés dans le parc national Risnjak où la rivière prend sa source.

 

 

 

 

Séance tri
La première campagne de prélèvements s'est donc dérouléefin mai 2015. Douze membres de l'association ont participé (BAILLY Loïc, BOLARD Audrey, BULLE Benjamin, DARD Timothée, GERBER Maxime, GESELL Aurélien, GOGUILLY Michaël, GROUBATCH Thomas, MUNCH Laetitia, RESH Jean-Noël, TRIPONNEZ Romain, VANDELLE Jean-Philippe).


 

 

 

 

 

 

Cinq stations de prélèvements de macroinvertébrés ont été effectués sur la Kupa selon le protocole MAG20 et deux stations sur un affluent (la Cabranka). Malgré des débits assez élevés, les prélèvements ont pu être effectués. Le tri des échantillons s’est réalisé sur place. Ce déplacement a également permis la rencontre avec Boris et Mislav (membres de l’association de pêche local). Les échanges ont été très enrichissant et les menaces sur leurs rivières (construction de routes, de barrages, …) se sont fait rapidement ressentir.

 carte programme kupa

La détermination de la première campagne a été réalisé par les bénévoles de l’association (BOLARD Audrey, BOSC Quentin, CORNU Julien, DECOURCIERE Hervé, GEFFREY Sixtine, GOGUILLY Michaël, GROUBATCH Thomas, PARIS Jonathan, TRIPONNEZ Romain) et par Maxime GERBER qui a été embauché par le bureau d’études Sialis pour la détermination de deux MAG20.

Les premiers résultats de cette campagne printanière montrent une diversité intéressante avec 48 genres de Plécoptères, Ephéméroptères et Trichoptères observés sur les 5 stations de la Kupa.

 liste faunistique

Une campagne automnale en octobre 2015 a été programmée mais une crue importante la veille de notre départ nous a contraintà annuler à la dernière minute.

surber
Les données de la première campagne se révélant intéressantes, l’envie de monter un partenariat plus important avec les Croates semble judicieux. La tâche demandant beaucoup de temps, Audrey BOLARD (alors sous contrat de l’entreprise Sialis) a été missionnée  pour envisager et construire un partenariat avec la Croatie. Plusieurs pistes ont été étudiées et notamment les programmes EuropéensInterreg Europe etle programme Life.

 

 

  

 

 

Dans le même temps, une deuxième campagne de prélèvements précoce début avril 2016a été réalisée par sept membres de l’association (ANDRIANTSOAVINA Tsitohaina,BOLARDAudrey, COUPRY Yannick, GOGUILLY Michaël, LAVIGNE Adrien, MUNCH Laetitia, VANDELLE Jean-Philippe).Les débits étaient optimaux. Les cinq stations de la Kupa ont été prélevées ainsi que la Kupica (affluent principal de la Kupa) et le Curak (affluent de la Kupica). Des prises de vue ont été réalisées par Yannick COUPRY dans le but de réaliser un petit court-métrage. Trois stations ont été triées sur place et le reste a été distribué entre les bénévoles (BAILLY Loïc, BOLARD Audrey, GEFFREY Sixtine, GOGUILLY Michaël, TRIPONNEZ Romain).Cette campagne a permis également d’approfondir les discussionsavec les Croates. Les programmes Européens envisagés ce sont révélés inadaptés dans le sens où ils apparaissent trop lourds administrativement et trop précocespour eux. L’étiage printanier a également permis de révéler des dysfonctionnements d’origine organique sur certaines rivières. D’autres menaces ont été mises en évidence et notamment sur le Curakqui est menacé à très court terme par la construction de barrages.

 kurac

Une troisième campagne automnale est envisagée en octobre 2016 et, l’association est à la recherche de fonds pour la réaliser.